Profil

Le système de la santé publique est fascinant et en pleine mutation. On vise à une réduction des frais, à une efficacité accrue, à une meilleure qualité des processus de traitement, à davantage de transparence et à la sécurité absolue des patients. Les technologies de l’information et de la communication fournissent une base solide à ces attentes et apportent un soutien efficace et différencié au travail exigeant des personnes qui s’engagent jour après jour pour notre santé.

Les informaticiennes et informaticiens médicaux disposent d’un large éventail de connaissances spécialisées des processus médicaux et soignants, de l’interopérabilité dans la santé et de la structure des études cliniques. Ils-elles traitent de manière systématique les informations de la médecine humaine pour les interconnecter dans un système global de santé publique. La formation met également l’accent sur la terminologie et la documentation médicale, la cybersanté, l’utilisation d’appareils médicaux, l’économie de la santé, la télémédecine (diagnostique et thérapie), les systèmes mobiles, les systèmes médicaux particuliers (p. ex. les laboratoires, la médecine intensive, les systèmes experts, les Webshops), ainsi que sur les applications dans les secteurs stationnaires et ambulatoires.
Les informaticiennes et informaticiens médicaux conçoivent, implémentent et installent des solutions informatiques et des infrastructures-TIC innovantes. Dans ce but, ils-elles analysent les besoins à satisfaire, en collaboration avec les spécialistes des domaines concernés. Comme exemple de domaine d’application citons le développement de nouveaux processus destinés à assurer le suivi des dossiers des patients, à gérer les urgences, les soins intensifs ou les chambres des malades, à organiser les salles d’opération, la prescription de médicaments ou les chimiothérapies. Partout, la sécurité et le bien du patient jouissent de la plus haute priorité : l’automatisation des processus ne doit en aucun cas introduire de nouvelles erreurs. La sécurité des données, la gestion de la qualité, la mise en place de services informatisés et la formation des utilisateurs font également partie des responsabilités de la profession.

Parallèlement à un solide savoir spécialisé en technologies de l’information, les informaticiennes et informaticiens médicaux disposent de connaissance en médecine et en économie d’entreprise, ainsi qu’en gestion des produits et de l’innovation. Très souvent, ils-elles sont à la tête d’un groupe de collaborateurs et de collaboratrices et, comme chef-fe de projets, ils-elles formulent les buts, recherchent les solutions et établissent les concepts adéquats. Ils-elles dirigent également différentes séances, s’assurent que les délais et les coûts sont respectés, documentent les résultats et les communiquent à la direction.

La formation de bachelor en informatique médicale n’est actuellement offerte qu’en allemand. Elle peut être suivie :

  • à plein temps, en six semestres, ou
  • à temps partiel, en neuf semestres.
plus sur la personne
plus sur la personne